Blog

Pourquoi le WAN ne doit plus être un frein au business

Le WAN : dépasser ce frein à l’activité de son entreprise

Il est plus que temps que le WAN, et ses limites, cessent d’être un frein à l’activité de l’entreprise. Pourquoi se contenter de débits insuffisants ou d’une qualité médiocre de la connectivité ? Le problème, en réalité, est multifactoriel et s’il est facile pour un particulier de changer de prestataire Internet, les professionnels rencontrent eux plus de difficultés à changer de fournisseur d’accès. Pourtant, la solution existe : le SD-WAN, en dissociant le réseau physique du réseau virtuel, permet de résoudre les principaux problèmes de connectivité. Les entreprises peuvent alors disposer de processus plus rapides et d’infrastructures plus agiles. Mais faisons d’abord le point sur les défis Internet auxquels elles sont confrontées aujourd’hui.

 

En quoi le WAN est-il un frein au développement de l’activité ?

Les entreprises d’aujourd’hui se retrouvent sous pression parce qu’elles doivent mettre en oeuvre des procédures accélérées et donc développer davantage d’agilité. Le recours aux services numériques et à la digitalisation devient incontournable pour la plupart des tâches. Les réseaux Internet des entreprises n’ont pas été conçus pour cette charge de travail et cette quantité croissante de requêtes et de données. Les infrastructures WAN actuelles (MPLS) fournissent en effet des débits trop faibles, de l’ordre de 2 à 4 Mo. Elles constituent donc un véritable frein technologique au développement de l’activité. C’est d’autant plus dommage que la mise en place des solutions SD-WAN fournies par PYXYA peuvent permettre des débits de plusieurs dizaine de Mo.

 

Il ne faut jamais oublier que plus le réseau fournit de débit, plus il offre de confort et de convivialité à l’utilisateur. Avec les lenteurs actuelles des réseaux WAN, le personnel, confronté à un système qui ‘rame’ ou exaspère par sa lenteur, ressent de la frustration qui nuit à la motivation et à l’efficacité. Le WAN généralement utilisé constitue donc non seulement un frein technologique au bon fonctionnement de l’entreprise, il est aussi facteur de stress et de démotivation et contribue pour une large part à ralentir la productivité.

 

Comment innover avec un réseau Internet limité ?

Aujourd’hui, les entreprises sont continuellement soumises à de nouveaux défis. Elles doivent innover et créer de nouveaux services si elles veulent demeurer compétitives. La situation actuelle, liée à la pandémie, en constitue un exemple frappant. De nouveaux circuits se mettent en place. Le Covid 19 est ainsi un accélérateur du développement des services de vente à distance, il dope l’activité des drives tout comme celle de la livraison à domicile, qu’il s’agisse de paniers ou d’autres packs de produits.

 

Mais l’innovation ne s’improvise pas. Elle suppose toujours une phase de test et de construction de nouveaux outils et de nouvelles démarches. Dans ce contexte de changement, les outils informatiques doivent pouvoir supporter la charge de tâches nouvelles. Ils sont davantage sollicités, que ce soit pour du télétravail ou pour des services à distance.

 

De nombreuses entreprises, expertes dans leur domaine, peinent à tirer de leur réseau Internet et de la connectivité qui leur fournit les ressources nécessaires à leur développement. L’intégration des problématiques informatiques à une démarche novatrice se heurte à des préjugés et il n’est pas rare d’entendre « nous allons devoir intégrer le service informatique dans la réflexion, cela va être compliqué », ou encore « en intégrant la direction des systèmes d’information, notre projet va prendre 6 semaines de délai ». En d’autres termes, le service informatique est considéré comme un frein ou un obstacle. Pourquoi ?

 

Les obstacles à l’optimisation de la connectivité Internet en entreprise

Le problème est non seulement technologique, mais il est aussi lié aux mentalités. Le service informatique est considéré comme un frein, qui bride les projets et les innovations. Pour les experts de PYXYA, c’est inconcevable, en plus d’être contre-productif ! L’attitude des entreprises peut cependant se comprendre, si l’on considère les contraintes : ainsi, effectuer une modification sur une liaison internet ou ouvrir un nouveau site sont des demandes que les opérateurs mettent jusqu’à 8 semaines à satisfaire. La DSI de l’entreprise n’a pas la main sur le chantier ; elle ne peut que subir.

 

Pour les particuliers, il est aujourd’hui très facile de changer d’opérateur, pour bénéficier d’une meilleure offre ou parce que l’on n’est pas satisfait du service fourni. Chez les professionnels, la situation est plus complexe : elle implique des délais souvent longs de mise en service, une double facturation de la prestation durant la période de transition, une migration des sites qui s’éternise sur plusieurs semaines. Autant de raisons qui dissuadent aujourd’hui les entreprises de franchir le pas pour mettre en place un réseau performant et agile. Les circonstances tout comme les mentalités conduisent donc à un certain immobilisme, préjudiciable aux performances de l’entreprise. Une situation d’autant plus inutile, ou absurde qu’il existe aujourd’hui la technologie SD-WAN et qu’elle vient complètement changer la donne.

 

Le SD-WAN au service des performances et de l’innovation

Le SD-WAN constitue la meilleure solution actuelle pour les entreprises qui veulent échapper aux limitations de leurs réseaux Internet WAN. Cette technologie novatrice constitue à elle seule une révolution. Grâce à elle, et aux réseaux intelligents, la DSI n’a plus à subir la lenteur, les limitations, voire les blocages des réseaux existants. Elle peut aussi s’émanciper des contraintes imposées jusqu’alors par les opérateurs. L’entreprise peut par exemple choisir de déployer un tout nouveau site appuyé à un lien 4G durant les 6 semaines de transition nécessaires à l’installation du liaison DSL. La DSI peut aussi procéder elle-même à une modification de l’infrastructure en quelques clics.

 

On l’aura compris : le SD-WAN permet à l’entreprise de reprendre la main sur ses procédures informatiques. Tous les collaborateurs en sortent gagnants, puisque leurs demandes sont satisfaites plus efficacement et plus rapidement. Autre avantage de taille du SDWAN : la possibilité d’effectuer des tests en amont, sur une partie de l’infrastructure, un site ou deux. Pas besoin, par conséquent, de s’engager à l’aveugle dans une procédure du tout ou rien.

 

Les réseaux intelligents SD-WAN rendent le changement d’opérateur complètement transparent pour les utilisateurs, confrontés à moins de problèmes et donc moins de stress. Ils permettent aussi de souscrire auprès de 2, voire de 3 opérateurs différents, sans que cette multiplication des prestataires pose problème. Le SDWAN génère en effet des rapports précis sur la qualité des liaisons fournies. Il devient ainsi possible de signaler au prestataire des problèmes clairement identifiés et non un simple ressenti.

 

Comme on peut le voir, les limitations de connexion liées aux infrastructures Internet obsolètes n’ont aujourd’hui plus lieu d’être en entreprise. Les spécialistes PYXYA auront toujours une solution adaptée à vous proposer.